août3rd,2021

versunenouvelleculture2
linkedin twitter website instagram 

Le Langage du réel pour ne plus dire n'importe quoi !

Ce texte illustre quelques points du premier cours de la série Analyse Relationnelle, consacré à la Sémantique Générale. En effet, dans cette série nous avons créé et installé quatre cours : - 1. La Sémantique Générale- 2. L’Ecole de Palo Alto- 3. Le Management Non-Dualiste (MND)- 4. La sémantique et les études qualitatives La Nouvelle Culture, on le sait maintenant est un …

Lire la suite

Le Langage du réel pour ne plus dire n'importe quoi

Ce texte illustre quelques points du premier cours de la série Analyse Relationnelle, consacré à la Sémantique Générale. En effet, dans cette série nous avons créé et installé quatre cours : - 1. La Sémantique Générale- 2. L’Ecole de Palo Alto- 3. Le Management Non-Dualiste (MND)- 4. La sémantique et les études qualitatives La Nouvelle Culture, on le sait maintenant est un …

Lire la suite

Il est impossible d'être objectif

Il est un mot de notre belle langue qu’on entend souvent, partout, mais surtout dans les entreprises et les relations d’affaire, c’est le mot : objectif. Tout le monde aime à se dire objectif et on entend : « Pour être objectif… », « En toute objectivité », « Cet homme-là est objectif… » Etc.

Je vais montrer (montrer n’est pas démontrer) en quoi cette expression fait partie de ce que nous appelons dans notre méthode : l’antidictionnaire, ou le dictionnaire des mots qui ne veulent rien dire car ne correspondant à aucune réalité, et ayant autant de sens que de personnes, de moments de la vie…etc

Outre le constat que tout mot de ce type ne veut rien dire tant qu’il n’est pas précisé : « je suis objectif quand je dis que… », il continue à n’avoir aucun sens, même précisé.

Mon fils me dit : « Le chocolat c’est bon ».Bien, mais qu’y a-t-il dans le chocolat qui puisse être qualifié de ‘bon’ ? Et si c’est une réalité et non pas seulement un jugement, alors pourquoi son petit copain de classe pense que le chocolat n’est pas bon ? C’est une question qui est le fondement de la Sémantique Générale : est-ce que le chocolat, en dehors de nous est bon ? Ou encore dit autrement : est-ce que le chocolat est encore bon quand il n’y a personne pour en gouter ? Ou encore : le chocolat qui est sur l’étagère de l’épicière est-il bon ?

Mon fils me dit : « Le chocolat c’est bon ».Bien, mais qu’y a-t-il dans le chocolat qui puisse être qualifié de ‘bon’ ? Et si c’est une réalité et non pas seulement un jugement, alors pourquoi son petit copain de classe pense que le chocolat n’est pas bon ? C’est une question qui est le fondement de la Sémantique Générale : est-ce que le chocolat, en dehors de nous est bon ? Ou encore dit autrement : est-ce que le chocolat est encore bon quand il n’y a personne pour en gouter ? Ou encore : le chocolat qui est sur l’étagère de l’épicière est-il bon ?

Lire la suite
phoenix468
facebook twitter instagram email